En ce moment à la galerie :

 

«La danse des temps enfouis»

Portraits Alexandra Gerber

«La seule ressemblance qui vaille est celle de l’âme» Rodin

Quelque chose survit dans la peinture.

Une géologie inconsciente, comme un ricochet de formes à travers les forces…

4 séries de portraits.

Des portraits d’ancêtres, intitulés «les survivants», côtoient les «amis imaginaires» nés spontanément sur le papier.

Les «Êtres Chair» des portraits de mon couple et mes enfants sont en face des «Econduits»

«Ce que j’aime dans la peinture de portraits, c’est manifester une expression, une présence. Donner à voir, en un minimum de coups de pinceaux, ce qu’il y a derrière le corps; l’âme d’une personne. Elle se capte dans un flux vivant, léger, minimal. Si j’insiste, elle disparaît.

Du portrait «spectral» à ceux, de plus en plus incarnés, l’âme humaine apparaît, disparaît, et survit sur le papier.

La peinture m’aide à «voir clair» au delà des apparences. Saisir simultanément le passé, le présent et le futur dans un même geste. La danse des temps enfouis, pourrait être celle de l’âme qui passe à travers les corps »

Alexandra

Invitée pour la saison : Tatiana Melka